Oeuvre Falret

Troubles bipolaires

Le trouble bipolaire est une alternance de phases de dépression et d’exaltation d’où l’appellation "bipolaire" pour évoquer les deux polarités de l’humeur.

Troubles bipolaires, Qu’est-ce que c’est ?

Historique :

En psychiatrie, la qualification de ‘trouble bipolaire’ comme trouble psychique a été institutionnalisée avec la classification américaine DSM-III mise en place en 1980. Auparavant, on parlait de psychose maniaco-dépressive. En 1854, le célèbre aliéniste et psychiatre Jean-Pierre FALRET qui est à l’origine de la création de notre association l’ŒUVRE FALRET invente le terme de “folie circulaire” pour désigner ces périodes d’excitation et de mélancolie qu’il constate chez ses patients. Avec cette nouvelle dénomination de “troubles bipolaires”, on a admis qu’il pouvait y avoir des troubles de l’humeur sans délire.

On parle d’épisodes dépressifs et d’épisodes de manie ou hypomaniaques. L’humeur et le niveau d’activité de la personne atteinte de troubles bipolaires sont profondément perturbés avec des phases très énergétiques et des phases “éteintes” liées à la dépression.

Ce sont les épisodes de manie qui marquent le trouble bipolaire. Ils se manifestent par un état d’euphorie, une abondance de projets, des idées de grandeur, un comportement désinhibé avec des conduites irresponsables, des contacts facilités avec les autres et des insomnies sans pour autant se sentir fatigué(e).

Les symptômes dépressifs caractéristiques sont une fatigue chronique, de la tristesse et des idées noires, peu d’activité et la difficulté à faire des choses, une perte de plaisir dans les activités habituellement agréables, la perte d’estime de soi avec souvent des idées suicidaires.

Le risque suicidaire lors des épisodes dépressifs est très important dans le trouble bipolaire avec un taux de suicide estimé à 15 % des patients*.

Qui est concerné ?

La bipolarité est souvent familiale, comme la dépression. En effet, on trouve plus fréquemment des troubles bipolaires chez des personnes dont au moins un des parents est lui-même atteint de bipolarité ou de dépression.

Le trouble bipolaire touche tous les âges mais il se déclare souvent avant 25 ans après un épisode dépressif majeur. On considère que le trouble bipolaire peut apparaître dès la petite enfance et de plus en plus de personnes âgées sont diagnostiquées “trouble bipolaire gériatrique”. L’augmentation très importante de cette pathologie – on estime aux Etats-Unis que la prévalence du trouble bipolaire a été multipliée par quarante entre 1994 et 2003 – interroge aujourd’hui sur la pertinence diagnostique et la définition du trouble bipolaire.

Le premier dépistage d’un trouble bipolaire a souvent lieu tardivement par rapport à l’apparition de la maladie et dans le cabinet du médecin généraliste. Une enquête réalisée en 2009 sous la forme d’un questionnaire de l’humeur dans les cabinets de médecins généralistes français a montré une prévalence du trouble bipolaire de l’ordre de 3.7 % de la population générale.

*« Epidémiologie des troubles psychiatriques » F. Rouillon in Annales Médico-Psychologiques Revue Psychiatrique (2008)
Auteur : R. Wolf - © ŒUVRE FALRET