Oeuvre Falret

L'ESAT COTRA ouvre des conciergeries en milieu ordinaire

L’ESAT COTRA ouvre plusieurs conciergeries au sein des entreprises pour permettre à ses salariés, fragilisés par des troubles psychiques, de travailler en milieu ordinaire.

Tout commence en octobre 2015, lorsque l’ESAT COTRA (Etablissement et Service d’Aide par le Travail) et la multinationale GSK, spécialisée dans l’industrie pharmaceutique, décident de fonder un partenariat. L’objectif ? Mettre en place une conciergerie dans les locaux de la société, tenue par un moniteur de l’ESAT et deux travailleurs atteints de troubles psychiques.

La conciergerie est un lieu d’accueil et de permanence qui offre plusieurs services aux salariés : cordonnerie, pressing ou soins esthétiques. A GSK, elle ouvre trois fois par semaine à l’heure du déjeuner. « Ce dispositif permet aux salariés de l’ESAT de travailler en milieu ordinaire et d’avoir un premier contact avec le monde de l’entreprise, explique Laurent Pighi, moniteur principal de l’ESAT COTRA. Ils effectuent des tâches qui ne sont pas très compliquées mais cela leur permet d’être en relation avec d’autres personnes ».

L’ESAT COTRA accueille toute l’année plus d’une centaine de personnes fragilisées par des troubles psychiques dans un cadre de travail protégé. Le dispositif tient compte de leurs capacités et de leurs potentiels pour préparer au mieux leur insertion sociale et professionnelle.

« La conciergerie fonctionne bien. Les travailleurs qui veulent s’orienter vers les métiers du relationnel et du commercial peuvent suivre la formation de concierge et faire un stage dans l’une de nos conciergeries. On en a ouvert trois autres dans plusieurs entreprises, et on ne compte pas s’arrêter là! », rajoute Laurent Pighi.

La conciergerie de l’ESAT COTRA à GSK est un succès tel que le géant pharmaceutique vient de remporter, grâce à ce projet, les Trophées RSE des entreprises du médicament, dans la catégorie «Social».