Oeuvre Falret

« Santé Mentale : ils nous [en] parlent » _ Ces artistes qui se confient

L’Œuvre Falret lance l’opération « Santé Mentale : ils nous [en] parlent », un nouveau rendez-vous artistique et bimensuel sur nos réseaux sociaux qui interroge le duo créativité/santé mentale et qui s’intéresse aux artistes qui s’engagent

Existe-t-il un lien entre créativité et santé mentale ? L’art est-il sauveur d’âme ? Faut-il être fou pour être artiste ? Combien de mythes et lieux communs derrière ces questions aussi légitimes que complexes ? Van Gogh, Dali, André Breton, Maupassant, Virginia Woolf… La liste est longue. La figure du génie torturé et son aura romantique résistent au temps. 

Les études actuelles sont unanimes : certains tempéraments et sensibilités favorisent des carrières artistiques et créatives. On constate davantage de troubles psychiques chez les artistes, eux qui sont plongés dans une réalité particulière où la notion d’équilibre et de stabilité n’est pas la même qu’ailleurs. Abus et excès sont parfois encouragés par l’entourage qui pense, à tort, que le bien-être et le mieux-être (accompagnement psy, par exemple) seraient incompatibles avec la créativité. 

Fait récent et réjouissant : la santé mentale s’invite au sein de plusieurs courants et bon nombre d’artistes osent aujourd’hui prendre la parole autour de leur fameux tandem. Une façon de renverser stigmates et tabous et d’encourager le public à prendre soin de lui. 

Rendez-vous sur notre Instagram pour découvrir les visages de ces artistes qui nous [en] parlent.

Parce qu’Ensemble, on aboie en silence. Cette semaine, portrait du rappeur Gringe qui revient sur la schizophrénie de son frère ainsi que sur le désarroi et l’incompréhension des proches face au trouble psychique.