Oeuvre Falret

L’équipe du CHRS « La Marcotte » se diversifie et s’enrichit !

Le Centre d’Hébergement et de Réinsertion Sociale « La Marcotte » propose un accueil temporaire au sein de logements individuels ou partagés, disséminés dans des immeubles de droit commun dans 9 communes autour de Versailles.

Fruit d’un partenariat avec la CAF des Yvelines, une psychologue clinicienne est venue depuis le 3 janvier compléter l’équipe des travailleurs sociaux.

Destiné à des personnes en situation de précarité et/ou de vulnérabilité psychosociale orientées par le SIAO 78, le Centre d’Hébergement et de Réinsertion Sociale « La Marcotte » propose un accueil temporaire au sein de logements individuels ou partagés, disséminés dans des immeubles de droit commun dans 9 communes autour de Versailles.

Elle y accueille environ 70 personnes chaque année, en leur proposant un accompagnement global autour d’un projet d’insertion personnalisé. Agréée pour des femmes seules et des personnes en couple âgées 18 à 30 ans, « La Marcotte » reçoit en réalité un public se situant en très forte proportion dans la tranche des 18-25 ans (près de la moitié des entrants), voire des 18-21 ans.

Les parcours de ces jeunes adultes sont souvent jalonnés de ruptures (familiales et/ou dans le contexte de parcours migratoires), de violences intrafamiliales, de placements ASE, de périodes d’errance,  …

Soucieuse, depuis toujours, de s’adapter aux besoins des personnes, et de leur proposer des parcours sans rupture, La Marcotte a fait évoluer son agrément il y a 5 ans pour pouvoir accueillir les enfants nés au cours du séjour d’une résidente, puis plus généralement des familles avec enfants de 0-2 ans.

Les situations de parentalité concernent de fait la moitié des résident(e)s du CHRS, et l’accompagnement prend  aussi en compte les enfants vivant « ailleurs » :  par exemple pour maintenir le lien avec un enfant placé par la possibilité d’un accueil le week-end, ou par un accompagnement sur des démarches de regroupement familial, … Dans une situation récente, l’enfant d’une jeune femme hébergée, âgé de 7 ans et auparavant confié à des tiers, a pu être accueilli à La Marcotte, par dérogation.

La diversité et la fragilité des situations accompagnées, nécessite de mobiliser des compétences multiples et complémentaires.

Les missions de la psychologue  seront la prévention, le soutien à la parentalité, et plus généralement les situations des très jeunes adultes accueillis par le CHRS. Elle apportera son expertise à l’équipe des travailleurs sociaux sur les situations qu’ils rencontrent, et pourra intervenir directement auprès des personnes accompagnées, pour des évaluations ou des accompagnements ponctuels. Le cas échant elle fera le lien avec les services de la petite enfance, les services sociaux ou sanitaires extérieurs.

La création du poste de psychologue à mi-temps a été rendue possible par un cofinancement de la CAF 78, sur ses fonds propres. Mis en place dans un premier temps pour une durée d’un an, nous espérons vivement qu’il pourra être pérennisé par la suite.