Oeuvre Falret

La parole à Philippe FABRE FALRET après le 13 novembre

Après les événements qui ont touché notre pays, il faut continuer à vivre. Ce n’est qu’ensemble que nous pourrons  construire une société plus humaine et solidaire.

Suite au drame qui a touché notre pays vendredi 13 novembre dernier, nous sommes tous profondément touchés et indignés.

L’ŒUVRE et la FONDATION FALRET veulent témoigner de leur soutien aux personnes et leurs proches, victimes de ces événements tragiques qui affectent notre pays et attaquent nos valeurs.

La stupeur et la douleur sont fortes. Notre société à été blessée dans sa chair et dans ses valeurs. Nous devons faire front, ensemble.

Aujourd’hui, nous sommes désorientés. Viendra le temps du rétablissement car nous sommes capables de résilience.

Par notre expérience de l’accompagnement de personnes ayant vécu des parcours de vie traumatiques, nous savons que nous pouvons nous relever. Cette résilience ne pourra se faire que dans le temps, avec de l’écoute, de la bienveillance, de la solidarité.

L’apport de professionnels est essentiel pour soigner les blessures physiques et psychiques. Mais chacun d’entre nous, à sa mesure, peut participer à cette reconstruction.

Nos forces sont plus grandes que nous l’imaginons et ensemble, solidaires et unis, nous pouvons continuer à avancer et construire une société meilleure, tournée vers l’accueil et la compassion.

Plus que jamais, nous devons refuser le désespoir, la haine ; nous devons croire en la fraternité, la tolérance, ces valeurs républicaines qui sont nôtres et qui guident l’action quotidienne de l’ŒUVRE et la FONDATION FALRET aux côtés de ceux qui souffrent.

Puissions-nous surmonter ensemble, aujourd’hui et demain, cette douloureuse épreuve de notre histoire.

Philippe FABRE FALRET
Président de l’ŒUVRE FALRET et de la FONDATION FALRET