Oeuvre Falret

SISM 2018 : Claire et Karine témoignent

Elles sont mères et ont une santé mentale fragile. Claire et Karine racontent la relation qu'elles entretiennent avec leur fille.

Claire* vit depuis plus de 4 ans au Foyer FALRET et travaille dans un ESAT. A 53 ans, elle est mère d’une adolescente de 13 ans et revient sur ces dernières années, depuis l’annonce de sa grossesse jusqu’à aujourd’hui.  

*Cette personne ayant souhaité conservé l’anonymat, son prénom a été modifié.

« Etre mère, c’est être responsable »

Karine est suivie depuis décembre 2017 par le SAMSAH 78*. Elle est mère d’une petite fille de 7 ans.


Dans quel contexte avez-vous eu votre enfant ?
A l’époque, j’étais en Espagne avec mon compagnon. On est rentrés en France et on a trouvé une place dans un CHRS**, à Saint-Rémy-lès-Chevreuse. Je suis tombée enceinte cinq mois après mon arrivée, en 2010. Tout s’est bien passé jusqu’à l’accouchement. Comme j’étais sous méthadone, ma fille a été placée trois semaines en observation pour voir si elle n’avait pas de problème de manque. Heureusement, tout allait bien.

Comment les premières années au CHRS se sont déroulées ?
J’étais tout le temps accompagnée soit par une sage-femme, soit par les éducateurs. Ça me rassurait. Avec mon compagnon, on s’est séparés quand la petite a eu 6 mois et on a coupé les ponts. J’étais logée dans un appartement avec une autre mère et ses deux enfants. Au début, ça se passait bien, puis ma fille est devenue difficile. Dès l’âge de 2 ans, elle piquait des crises de jalousie quand je m’intéressais aux autres petits…

Que s’est-il passé ensuite ?
J’ai quitté le CHRS en 2016. Je ne voulais pas partir mais les éducateurs m’ont assuré que j’étais prête. J’avais un emploi stable, je pouvais avoir un logement autonome…mais je n’avais personne d’autre qu’eux à qui m’accrocher quand j’avais un problème. Depuis mon départ, j’ai des crises d’angoisse : j’ai peur qu’il arrive quelque chose à ma fille. 

Quelles relations entretenez-vous avec votre enfant ?
Aujourd’hui nous sommes très fusionnelles, elle me suit partout où je vais. Pourtant, elle est aussi très dure avec moi. A 7 ans, on dirait une ado ! J’ai beaucoup de mal à poser des limites et à avoir de l’autorité sur elle.  Du coup, elle n’en fait qu’à sa tête : elle me répond, m’insulte et crie. Mais quand je la punis, ça me fait trop mal au cœur de la voir pleurer…alors je craque. 
Elle est en CP et se bagarre souvent avec les autres enfants. Je pense aussi qu’elle a des problèmes de concentration : elle adore aller à l’école pour voir ses copains, pas pour travailler !

Avez-vous besoin d’aide ?
Je veux qu’on m’aide à trouver des techniques pour avoir de l’autorité sur mon enfant et être une mère comme toutes les autres. Avec le SAMSAH, nous allons rencontrer deux éducateurs de rue du CLSM*** de Rambouillet, qui pourront m’orienter vers des structures près de chez moi.  

Etre mère pour vous, qu’est-ce-que cela représente ?
Etre mère, c’est être responsable. Je ne regrette pas une seconde d’avoir eu ma fille. C’est mon soleil, mon guide. Elle m’a aidée à tenir. 

*Service d’accompagnement médico-social pour adulte handicapé 
**Centre d’hébergement et de réinsertion sociale 
***Conseil local de santé mentale